PLANTATION DE LA MONTAGNE PELÉE
Grand Hors d’Âge


Rhum Agricole Hors d’Âge
A.O.C Martinique

PRÉSENTATION : Emouvante et majestueuse, l’Habitation est un défi : elle se situe sur les flancs mêmes de la Montagne Pelée qui détruisit Saint Pierre en 1902 et tua 30 000 personnes. Saint Pierre était à la fin du XIXème siècle la capitale du rhum et la ville la plus riche des Antilles : pas moins de 20 distilleries, et 13 aux alentours immédiats qui furent toutes anéanties par l’éruption du 08 mai 1902. La distillerie DEPAZ, reconstruite après la catastrophe par Victor DEPAZ dans les années 20, puis modernisée par André DEPAZ dans les années 60, est « LA » distillerie emblématique de la Martinique.
En 1998, un terrible incendie a détruit l’un des stocks les plus importants de l’île : 700 000 litres de rhum vieux qui étaient en cours de vieillissement ont été perdus, comme le fut le stock de Trois Rivières en 1999, ce qui explique la rareté des rhums vieux de la Martinique et leur valeur.
Le Rhum DEPAZ est produit uniquement avec les cannes de la propriété, riche en sucre à cause de la fertilisation du sol par les cendres volcaniques. La distillerie est alimentée par la source de la Goyave à 3 kilomètres de la Plantation pour laquelle Victor DEPAZ en 1910 construisit un canal d’acheminement. Cette eau arrose les cannes (imbibition) qui passent d’abord l’étape du défibrage. Le chai de vieillissement est neuf et non visitable, sécurité oblige : c’est un simple accident de soudure dans un air chaud saturé d’alcool qui est à l’origine de l’incendie de 1998.

TERROIR : les flancs de la Montagne Pelée, fertilisés par l’éruption du volcan en 1902. Les champs de cannes entourent la distillerie, ce qui assure une récolte d’une grande fraîcheur.

PURETÉ DE L’EAU : c’est la source de la Goyave qui alimente la distillerie, l’eau la plus pure de l’île.

ROBE : d’or chaud, ambrée, coruscante et adamantine.

NEZ : d’une inépuisable complexité : fèves de cacao, miel, zeste d’oranges, fruits exotiques, épices douces, une pointe de sel et d’iode.

BOUCHE : sensuelle et douce, où l’on retrouve la confirmation des arômes d’oranges, de fleurs, d’épices (gingembre, vanille), de bois de cèdre.

CONSEILS DU SOMMELIER : ce rhum somptueux se déguste après le repas dans un verre « tulipe » et accompagne superbement tous les desserts au chocolat noir. Les amateurs de cigares l’apprécieront sur un Havane ou un Honduras.

PRÉSENTATION : en bouteille « Martinique » de 70 cl, en étui individuel pelliculé. 2016 exemplaires ont été mis en bouteille en octobre 2004 en Saint Pierre de la Martinique.


Chantal Comte



Ce site est exclusivement réservé aux personnes majeures

Entrez votre date de naissance